Définition action à dividence prioritaire (ADP)

Les actions à dividende prioritaire sans droit de vote sont des actions qui ne donnent pas le droit de vote au titulaire, mais qui en contrepartie, offrent une rémunération supérieure aux autres actions : en effet, le dividende qui leur est versé ne peut être inférieur ni au dividende des actions ordinaires, ni à un montant égal à 7,5 % du nominal des ADP (1 ADP de 100€ devra proposer au minimum la valeur maximum entre 7,5€ (7,5%*100e) et le dividende des autres actions)

Instituées par la loi du 13 juillet 1978, dite loi Monory, les ADP sont émises par des sociétés qui souhaitaient faire un appel public à l’épargne pour financer leur développement à long terme, tout en conservant le contrôle de leur capital. Cela concerne plus particulièrement les groupes familiaux, comme Casino par exemple.

Malgré l’avantage comparatif en termes de rendement, les ADP ne sont guère prisés des investisseurs car :
- Ils sont attachés au droit de vote
- En raison de la limite légale fixée à l’émission (pas plus du quart du capital social), les volumes de transactions n’ont jamais été très étoffés.

 

tarif binck.fr