Définition du bénéfice

Un bénéfice est la résultat de flux de trésorerie positif, c'est-à-dire quand l’argent qui rentre est supérieur à l’argent qui sort pour une production donnée.

Exemple

Une entreprise de vente de chaussures vend chaque mois 200 paires à 60€ HT pièce. Ces chaussures coûtent en moyenne 20€/paire. En outre, l’entreprise doit payer un vendeur qui coûte 2000€/mois avec les charges car le patron s’occupe de tout le reste : logistique, comptabilité, campagne de pub, rangement… et ne peut assurer la vente. En outre, le loyer et les charges diverses reviennent à 1 500€/mois. Alors le bénéfice sera de :

200*60€ (ventes) – 200*20€ (prix des chaussures vendues) – 2000€ (coût salarial) – 1500€ (autres coûts) = 12 000€ - 7 500€ = 4 500€ de bénéfice.

A quoi servent les bénéfices ?

Pour être durable, une entreprise a besoin de dégager des bénéfices afin de :

- Investir pour développer l’entreprise

- Améliorer la trésorerie de l’entreprise

- Rémunérer les actionnaires

En outre, une partie des bénéfices (1/3) ira à l’Etat Français (sauf cas particulier), et pourra également permettre de verser aux salariés une prime de participation.

Pour reprendre notre exemple, si l’activité du magasin reste stable, le magasin dégagera 4500€*12 = 54 000€ de bénéfices sur l’année. Voici un exemple de répartition des bénéfices :

Sur ces 54 000€, 18 000€ (1/3 iront à l’état) et il restera 36 000€. Le patron/actionnaire souhaite disons récupérer 30 000€ sur l’année pour assurer sa rémunération et payer ses charges sociales. Il reste 6 000€. Avec les 6 000€, le patron pourra par exemple investir 2 000€ pour améliorer la présentation de son magasin, 2 000€ en publicité (par exemple par la création d'un site Internet), conserver 1 000€ pour améliorer sa trésorerie et verser 1 000€ de bonus à son salarié.

Article connexe: Bénéfice par action, Perte