Besoin de fond de roulement (BFR)

Définition : Le besoin de fond de roulement est la quantité de trésorerie immédiatement disponible que doit posséder à une entreprise afin de faire face à ses échéances.

Etude de cas 1 : Un e-commerçant

Un e-commerçant achète chaque mois à un grossiste Chinois 1 000 lecteurs de musique MP3 à 20€ en moyenne. Les frais d’importation s’élèvent en moyenne à 15€ (transport +taxes), les frais d’envois au destinataire à 5€. Il doit payer ses frais immédiatement. En moyenne, il met 3 mois à vendre ses produits, à un prix HT de 60,00€ (71,76€ TTC)

Le cybercommerçant a donc besoin d’avoir suffisamment de trésorerie pour avancer 3 mois d’achats de lecteurs MP3, soit 3 mois * 1000 lecteurs * (20€ + 15€ + 5€) = 120 000€ de besoin de fond de roulement.

Pour financer ce besoin de fond de roulement, il pourra économiser sur ses bénéfices, ou faire un emprunt par exemple. Par exemple, imaginons que ce cybercommerçant dépense 25% de sa marge en frais de communication, frais de stockage, frais de personnel et en taxes diverses et variées, et 33,3% à titre de l’impôt sur les bénéfices. Voici son bilan type :


Chiffre d’Affaires : 60€ * 1000 = 60 000€
Coûts des produits : 40€ * 1000 = 40 000€
Marge= 20 000€
Frais de commercialisation : 20 000€ * 25% = 5 000€
Bénéfice brut 15 000€
Impôts sur les bénéfices 5 000€
Bénéfice net 10 000€

Au départ, sauf à disposer de 120 000€, le cybermarchand devra emprunter de l’argent. Mais cela coûte cher. Imaginons qu’il emprunte la totalité de cette somme à un taux d’intérêt de 9% par an. Ses frais financiers seront de 120 000€ * 9% = 10 800€. Plus d’un mois de bénéfice servira simplement à payer la banque pour l’avance de trésorerie… Par la suite, en puisant sur les bénéfices, il pourra se reconstituer son propre BFR et ne plus payer de frais financiers.

Variations de BFR

Un an plus tard…

Imaginons qu’un an plus tard, l’activité de notre cybermarchand devient prospère et permet de vendre 5000 lecteurs par mois (contre 1000 un an auparavant). Le prix des marchandises s’est effondré : le prix de revient d’un lecteur n’est plus que de 20€ (contre 40 l’année d’avant), le prix de vente a du suivre : 30€/lecteur HT. Alors :


Nouveau BFR : 5000 lecteurs * 3 mois * 15€ = 225 000€
Ancien BFR : 120 000€
Variation du BFR : 225 000 – 120 000€ = 105 000€

Notre cybercommercant aura besoin de trouver 105 000€ pour pouvoir développer son activité. Le cas échéant, il aura deux solutions possibles :

- Ne pas se développer et ses laisser distancer par ses concurrents

- Se développer sans fonds, avoir des problèmes de liquidité et mis en liquidation judiciaire, bien que rentable

Ne négligez donc pas le calcul BFR au profit de la seule rentabilité d’un business. Car même avec un business sain et rentable , négliger le BFR, c’est risquer de se retrouver en manque de liquidités, donc en défaut de paiement…