Combien investir en bourse?

Débuter en bourse n'est pas facile. Il y a des tonnes de termes techniques souvent inconnu – OPCVM, Warrant, Gap, Bull, Bear, Shorter… - de nombreuses techniques spécifiques à la bourse sont à apprendre, et les calculs sont omniprésents. Une fois que vous aurez lu un certain nombre d’articles d’Atout-Finance, vous pourrez comprendre comment marche la bourse, comment elle fonctionne, connaître le jargon technique et quelles techniques d’analyse… Vous pourrez même vous faire la main avec des portefeuilles virtuels ou autre. Mais tôt ou tard, vous investissez de « vrais » sous, avec cette ritournelle en tête : Combien investir ?

Il n’existe aucune règle concernant le montant d’investissement et vous pouvez investir ce que vous voulez : vous pouvez investir 1 euro si tel est votre souhait. Deux conseils peuvent être donnés toutefois : n’investissez pas de l’argent dont vous pouvez avoir besoin à court ou moyen-terme, car dans le cas inverse, vous pourriez être contraint de vendre au plus bas et faire des pertes. Second conseil : si on peut investir le montant que l’on veut, il est recommandé d’investir une certaine somme à la bourse. Explications.

Le courtier

Pour investir en bourse, vous devrez ouvrir un compte auprès d’un courtier, qui se chargera ensuite d’effectuer vos ordres d’achat ou de vente. Il existe une pléthore de courtiers en ligne, chacun proposant des offres différentes. Certains acceptent d’ouvrir un compte titre avec 0 euros dessus, d’autres demanderont une mise minimum…

Les frais de courtage

Pour acheter ou vendre à la bourse, il faut passer par l’intermédiaire de son courtier qui, bien évidemment, prend sa part de gâteau et vous fait facturer des frais de courtage. Ces frais en général sont indépendants de votre performance, et sont calculés selon un pourcentage du montant de l’ordre, avec un montant minimum. Ce qui fait que plus l’ordre porte sur un montant faible, plus les frais sont proportionnellement élevés.

Ainsi, imaginons que votre courtier prenne des commissions de 0,75%, avec un minimum de 10€. De 5000 à 7500€, les frais sont de 0,70% et au delà, 0,6% du montant total.

Investissement de 500€

Vous disposez de 500€, vous achetez une action A côté 25€. Vous achetez donc 20 actions. L’action monte à 30€, soit 25% de hausse, ce qui est excellent. Vous vendez.

Vous avez gagné 5€ par action, soit un bénéfice total de : 5€ * 20 actions = 100€. Vous payez 10€ de frais à l’achat et 10€ de frais à la revente. Il vous reste 80€ de bénéfices

Vous achetez 500€ d’actions B cotées 20€ soit 25 actions. Manque de chance, l’action baisse et vous vendez à 17,50€ (soit –12,50%). Vous perdez 2,50€ par action soit 62,50€ en tout. Ajoutez 20€ de frais de courtage, cela vous fait 82,50€ de pertes. Au final, vous avez fait un trade de +25%, un trade à –12,50%. Vous gagnez à la base 37,50€ mais après frais de courage, vous avez perdu 2,50€. Imaginons que vous ayez investit non pas 500€ mais 2000€.

Investissement de 2000€

Vous disposez de 2000€, vous achetez une action A côté 25€. Vous achetez donc 80 actions. L’action monte à 30€, soit 25% de hausse, ce qui est excellent. Vous vendez.

Vous avez gagné 5€ par action, soit un bénéfice total de : 5€ * 80 actions = 400€. Vous payez 15€ de frais à l’achat (0,75% * 2000) et 18€ de frais à la revente (0,75%*2400). Il vous reste 367€ de bénéfices

Vous achetez ensuite 2000€ d’actions B cotées 20€ soit 100 actions. Manque de chance, l’action baisse et vous vendez à 17,50€ (soit –12,50%). Vous perdez 2,50€ par action soit 250€ en tout. Ajoutez des frais de courtage de 15€ (achat) et 13,13€ (revente), cela vous fait 278,13€ de pertes. Au final, vous avez fait un trade de +25%, un trade à –12,50%. Vous gagnez à la base 150€, soit 88,87€ après avoir payé les 61,13€ de frais de courtage.

Investissement de 10000€

Vous disposez de 10 000€, vous achetez une action A côté 25€. Vous achetez donc 400 actions. L’action monte à 30€, soit 25% de hausse, ce qui est excellent. Vous vendez.

Vous avez gagné 5€ par action, soit un bénéfice total de : 5€ * 400 actions = 2000€. Vous payez 60€ de frais à l’achat (0,6% * 10 000) et 72€ de frais à la revente (0,6%*12 000). Il vous reste 1868€ de bénéfices

Vous achetez ensuite 10 000€ d’actions B côtées 20€ soit 500 actions. Manque de chance, l’action baisse et vous vendez à 17,50€ (soit –12,50%). Vous perdez 2,50€ par action soit 1250€ en tout. Ajoutez des frais de courtage de 60€ (achat) et 52,50€ (revente), cela vous fait 1362,50€ de pertes. Au final, vous avez fait un trade de +25%, un trade à –12,50%. Vous gagnez à la base 750€, soit 505,50€ après avoir payé les 244,50€ de frais de courtage.

Bilan

bilan-trade-combien-investir-en-bourse.jpg" alt="Bilan trade combien investir en bourse" width="525"/>

Comme vous pouvez le voir, investir des petits montants vous fait perdre beaucoup à cause des frais de courtage. Il faut donc idéalement investir au minimum la somme où les frais de courtage commencent à devenir proportionnels. Ainsi, ici investir 1333,33€ revient à payer 10€ (minimum de frais qui correspond aussi à la commission de 0,75%). A partir de ce seuil, la part de bénéfices qui vous revient est proportionnelle, puisque les frais du courtier sont proportionnels. En dessous de 1333€, le courtier vous amputera 40€ quel que soit le montant investit. Moins vous investissez plus vos faibles gains seront amputés. Enfin, certains courtiers proposent des tarifs avantageux pour les gros ordres. Dans notre exemple, investir 10 000€ permet de ne payer « que » 0,6% au lieu de 0,75% de frais de courtage et donc d’augmenter la part de bénéfices qui nous revient de droit. Conclusion : Plus vous investissez, plus les frais inhérents à votre investissement seront faibles.

Les droits de garde

La plupart des courtiers facturent, outre les frais de courtage, des droits de garde. Ces droits de garde se calculent le plus souvent sur le montant des titres détenus mais il existe souvent, comme pour les frais de courtage, un minimum, souvent de l’ordre de quelques dizaines d’euros. Plus votre porte feuille est grand, plus cette part sera faible et inversement : par exemple, payer 15€ si vous avez un portefeuille de 100€ est énorme (15%). Payer 25€ si vous avez 5000€ est bien moindre (0,5%).

Une gestion optimale du porte feuille

A la bourse comme ailleurs, il ne faut pas " mettre tous ses œufs dans le même panier". Autrement dit, il est recommandé de ne pas acheter qu’un seul titre. S’il flambe tant mieux, mais s’il s’effondre vous avez tout perdu. Tandis que si vous achetez par exemple 8 valeurs pour un même montant, si un titre baisse de 40% et que les autres restent à +0%, votre perte est limitée à 40%/8 = 5%.

Il est souvent conseillé d'investir dans 7 ou 8 valeurs, avec des montants d’investissements d’ordre comparable entre ces valeurs. Il vaut mieux aussi éviter d’investir dans des valeurs trop semblables : ainsi acheter que des actions automobiles ne permet pas de diversifier suffisamment, car en cas d’effondrement du marché, votre porte feuille en pâtira. Achetez de préférence dans différents secteurs d’activité. Acheter moins de valeurs ne permet pas de diversifier suffisamment votre porte feuille. Au delà, vous aurez du mal à suivre toutes les valeurs et la veille sera trop chronophage au regard des bénéfices attendus.

Toutefois 2 à 3 lignes de titres différents pour commencer est recommandé, car cela permet de ne pas avoir trop de lignes à suivre.

N.B : Si vous n’avez pas assez pour investir une somme raisonnable dans chacun des titres, vous pouvez vous tourner vers des produits comme les SICAV, qui investissent dans différentes valeurs. Avoir des parts dans des SICAV revient à posséder une partie d’un porte feuille diversifié et donc un porte feuille moins risqué même si vous n’avez que peu d’argent à investir.

Le SRD

Pour compenser la faible taille de votre portefeuille boursier, vous aurez tendance à vous diriger vers le Service de Règlement Différé, qui vous permet d'investir jusqu'à 5 fois plus que vos liquidités. Ainsi, avec 1.000 euros, vous pouvez investir 5.000 euros. Vous multipliez don vos gains par 5… mais vos pertes aussi. Une baisse de 20% vous fera perdre la totalité de votre portefeuille. Quand vous débutez il est préférable de détenir réellement les actions, sans quoi, en cas de pertes, le broker pourrait être amené à les vendre sans vous demander votre avis si vous les avez acquises via le SRD. Le SRD est donc à fuir pour les petits portefeuilles.

Tenir compte de votre psychologie quand au montant investi à la bourse

Il vous faut arriver à vous motiver à la bourse. Vous pouvez avoir raison malgré de faibles gains car sur des trades aux faibles montants investis, une partir non négligeable de votre plus-value est mangée par les frais de courtier. Ne vous détournez pas de la bourse pour autant, il faut bien commencer quelque part. Gagner ne serait-ce que 10 euros est le premier pas vers de meilleurs performances. Il faut accepter de transformer un trade court-terme à long terme si la valeur évolue mal sur le court terme mais que vous souhaitez la conserver au long terme… Il faut aussi tenir compte de la fiscalité sur les plus-values, les éventuelles baisses du marché… C’est pour ces raisons qu’en général, on recommande d’investir au minimum 1 500 euros pour débuter en bourse. Vous pouvez bien évidemment débuter avec moins mais aussi avec beaucoup plus, tant que l’argent investir n’est pas de l’argent dont vous pouvez avoir besoin rapidement, la bourse étant avant tout un investissement à long terme. Si vous doutez, environ 90% des day traders seraient globalement perdants… alors que sur le long terme, la bourse augmente d’environ 9% par an…