Définition coût salarial

Le coût salarial correspond au coût, pour un employeur, pour embaucher un salarié. On exprime généralement le coût salarial horaire.

Etude de cas

Un responsable marketing junior d’une boîte française et travaillant en France est rémunéré 1 850€ net par mois.

En raison de frais salariaux de 22% environ, le salaire mensuel brut du responsable sera de :
1 850/(1-22%)= 2 372€ brut par mois.

Les charges patronales s’élevant à 42% environ, le coût mensuel du responsable marketing junior pour l’entreprise s’élèvera :
2 372*1,42 = 3 368€ par mois, soit 3 368 * 12 = 40 416€ par an

En France, la durée légale du temps de travail et des congés payés font que le temps de travail réglementaire est de 1 607 heures par an. Le coût salarial de ce responsable est donc de :
40 416/1 607 = 25,15€/heure

Analyse du coût salarial

Le coût salarial dépend donc du traitement de base, mais également de l’imposition. Au Luxembourg, les charges salariales avoisinent les 12% et les patronales les 15%. La durée légale du temps de travail est de 40 heures/semaine soit une année de travail de 1 830 heures environ. Imaginons que cette hypothèse se révèle exacte

Au Luxembourg, imaginons que le même salarié puisse raisonnablement espérer 2 500€ net par mois.

Cela reviendra à son employeur : (2 500/(1-12%))*(1+15%) = 3 267€/mois soit 39 204€/an

Rapporté au temps de travail, le coût horaire sera de 39 204/ 1830 = 21,40€/heure

Conséquences

La durée de temps de travail et surtout les taxes influent beaucoup sur le taux horaire. Dans notre exemple, le salarié Luxembourgeois touchera un salaire 35% plus élevé (2 500€ contre 1 850€ en France) malgré une économie de 15% pour le patron (coût horaire : 21,40€ contre 25,15€ en France).

Mais le coût salarial ne fais pas tout. La productivité influe aussi. En effet pour le patron, peu importe le salaire, il regarde la différence entre ce que coûte un salarié et ce qu’il rapporte. Si un salarié Allemand coûte 4 000€ par mois à son patron, mais qu’il est trois fois plus efficace qu’un salarié polonais qui lui coûte 1 500€ par mois, alors le salarié Allemand fera économiser : 3* 1500€ - 4 000€ = 500€ par mois à son patron.

Voir aussi : Coût salarial unitaire.

Approfondir la réflexion