Croissance absolue et relative

On nous dit souvent que la croissance permet à un pays de devenir plus prospère. En effet, s’il y a une croissance de disons 5%, cela signifie que la richesse produite dans le pays a augmenté de 5% par rapport à l’année d’avant… Pourtant, au plus fort la crise, la Chine est descendue de 12% de croissance à 7% et les dirigeants ont craint des émeutes sociales en raison de la « récession »… Une récession avec 7% de croissance ? En fait, dans certains pays, il faut une croissance de 5 ou 6%, non pas pour s’enrichir, mais juste se maintenir à niveau. Pourquoi ? Explications avec le cas de l’Ethiopie.

Croissance en Ethiopie

Introduction

L’Ethiopie est un des pays les plus pauvres du monde mais jouit d’une croissance économique de 10% par an depuis plus de 10 ans, une des plus fortes dans le monde. Pourtant, le niveau de pauvreté ne recule guère. Pourquoi ? Quelques explications (les calculs ne se veulent pas exacts, mais simplement expliquer la notion de croissance nécessaire)

PIB par travailleur : $2 374/an

Le PIB de l’Ethiopie est de 64,73 milliards de dollars pour 79,2 millions d’habitants (source : Wikipedia, soit $817,30 par personne (France : $34 000). Vu que la population active est de 27,27 millions d’habitants, chaque travailleur produit $2 374 de richesses par an

Mais en fait tout n’est pas si simple. La productivité des travailleurs varie, entre $1 400 et $8 400 par travailleurs selon les secteurs d’activité (le calcul est simple : Agriculture : $2 374 (PIB/travailleur) / 80% * 47,5% etc)

pib-travailleurs-ethiopie.jpg">

Croissance nécessaire juste pour maintenir l’économie stable

Hausse de la population : 3,21% nécessaire

La population Ethiopienne croit de 3,21% par an, ce qui implique une hausse du PIB de 3,21% juste pour maintenir le PIB/hab constant…

Transition démographique : 0,94% nécessaire

L’Ethiopie dispose de 27 millions de travailleurs pour 79 millions d’habitants (34% de la population). La Chine ou les Etats-Unis tournent à 45% de la population qui travaille. Avec la transition demographique, la population vieillira, les nouvelles générations plus nombreuses que les anciennes font qu’à population égale, la population active augmente. Passer de 34% de population active à 45% de population active d’ici 30 ans (si on admet que 30 ans, l’Ethiopie aura fini sa transition demographique), 0,9% de croissance annuelle est nécessaire [(45%/34%)^(1/30)]

Exode rural : 2,85% nécessaire

En admettant (hypothèse non fondée) que 1,5% des agriculteur habitant à la campagne une année donnée émigrent en ville, et que les 3/4 se dirigent vers les services, 1/4 vers l’Industrie (admettons), il faut que l’économie croit (puisqu’un travailleur de l’industrie et des services produit plus qu’un agriculteur). La croissance nécessaire juste pour permettre ce transfert est de 2,85% par an (moyenne de 2,31% sur la décennie, voir aussi Croissance dans les pays en développement. En dessous de ce seuil, une partie de ces émigrés s’entasseront dans les bidonvilles.

Productivité : 1% nécessaire

Le but d’une entreprise Ethiopienne (comme toute entreprise) étant de faire du profit, elle cherche sans doute à optimiser sa productivité. Si la productivité moyenne augmente de 1% par an, 1 point de croissance supplémentaire est donc nécessaire pour maintenir l’emploi.

Synthèse: 8,22% de croissance est nécessaire

Dans notre exemple, si 100€ de produits sont produits cette année en Ethopie, on devra en produire l’année prochaine :

- 103,21€ (hausse de la population, +3,21%)
- 104,18€ (avec la transition démographique, +0,94%)
- 107,15€ (exode rural, +2,85%)
- 108,22€ (hausse productivité, +1% par an)

Si les hypothèses sont exactes, l’Ethiopie a besoin de 8,22% de croissance par an pour maintenir simplement son économie et ses emplois. Bien évidemment, d’autres paramètres sont à prendre en compte et les hypothèses sont loin d’être exactes, mais l’idée est de montrer pourquoi malgré des taux de croissance souvent élevés, la pauvreté des pays en développement souvent diminue peu, souvent augmente, en raison de facteur socio-démographique principalement. Dans notre exemple, le pays a besoin de 8,22% de croissance annuelle, sous peu que la richesse soit bien redistribuée. Avec disons 6% de croissance par an, elle connaîtrait de graves problèmes (emploi…).

De la même manière, la Chine a besoin de 7% par an…

Il ne faut donc pas comparer la croissance entre deux pays de façon brute, mais en tenant compte des différents paramètres… Avoir une croissance de 5% ne signifie pas la même chose dans un pays riche que dans un pays en développement…