Définition de déficit

Le déficit correspond à la situation d’un Etat où le solde – la différence entre les encaissements (ce qui entre) et les décaissements (ce qui sort) est négatif. Le contraire du déficit est l’excédent.

Ne confondez pas dette et déficit. La dette correspond à tout l’argent que l’on doit, et est la somme de tous les précédents soldes d’un Etat, tandis que le déficit lui est le solde sur une période donnée.

Exemple

Si un Etat a une dette de 1.000 milliards d’euros en 2009 et des déficits usuellement de 40 milliards d’euros (moyenne sur 2000-2009). Si le déficit en 2010 double, crise oblige, la dette elle passera de 1.000 milliards à 1.080 milliards, soit une hausse de 8%.

Si le PIB augmente lui de 3% (0% de croissance crise oblige, 3% d’inflation), de 1 500 milliards d’euros à 1 545 milliards, au final, la dette relative (en pourcentage du PIB) passera de :
- 2009 : 1 000/1 500 = 66,7%
- 2010 : 1 080/1 545 = 69,9%

Soit une hausse de 3.2 points (69,9-66,7) ou une hausse de 4,8% ((69,9/66)-1)

Conclusion

Ne confondez donc pas dette et déficit. Si le déficit de la France devrait doubler en 2009 et 2010 par rapport à 2 008 par exemple, la dette ne double pas. Même si cela ne l’empêche pas de grandir vite et de devenir un problème préoccupant, car le déficit de 2010 représente 1 500€ par Français en plus sur l’ardoise. Un bébé qui naît en France en 2010 doit 22.000€… contre 18.000€ en 2007.

Article connexe : Dette