Dilution

Lorsqu’une société cotée veut (r)acheter une entreprise, elle peut décider d’augmenter son capital pour financer cette acquisition, la nouvelle entreprise ayant un capital plus grand car augmentera en taille. Les analystes étudient les risques de dilution du bénéfice net par action, c’est à dire si le résultats du nouvel ensemble divisé par le nouveau nombre d’actions composant le capital, sera plus élevé que le bénéfice net par action (BNPA) prévu auparavant. Si la réponse est positive, l’opération sera relutive. Dans le cas contraire, l’opération sera qualifiée de dilutive.

Pour les sociétés qui rachètent leurs propres actions en vue de les annuler, le raisonnement est le même.