Délocalisation

Définition: Délocaliser signifie déplacer l’outil de production dans une autre zone géographique. Les principaux motifs de délocalisation sont :

- Produire près du marché consommateur

Par exemple, le prix de transport est si prohibitif que Toyota préfèrera produite ses voitures en France à Onnaing (Nord, 59) plutôt que les importer du Japon.

- Augmenter son outil de production

Le marché automobile en Chine augmente rapidement. La délocalisation d’usines en Chine permet avant tout de desservir le marché Chinois. Les usines en Europe de l’Est (Dacia en Roumanie) permet par exemple à Renault d’augmenter son outil de production.

- Faire des économies

Pour une entreprise, cela coûte la même chose d’embaucher…
- 10 salariés en Allemagne
- 12 en France
- 15 aux Etats-Unis
- 28 en République tchèque
- 70 en Pologne
- 190 à 470 Chinois
- 1 400 Pakistanais
- 1 900 Malgaches

Certes, dans les pays pauvres, les employés sont généralement moins productifs car moins éduqués et les infrastructures moins développées, mais avec des différences de salaire hallucinant (exemple : 40€ de salaire mensuel par mois pour des couteliers Pakistanais), de nombreuses entreprises sont tentées de délocaliser. Si globalement elles sont gagnantes.

Etude de cas (fictif) : un meuble

La fabrication d’un certain meuble nécessite en France 30€ de bois, 20€ de capital et 45 minutes de main d’œuvre. La main d’œuvre coûte 21€ de l’heure en moyenne. En Thaïlande, le même meuble nécessite 28€ de bois (car le prix est un peu plus faible), 10€ de capital et 90 minutes de main d’œuvre, payée 4€ de l’heure. 1 container peut contenir 40 meubles et est facturé 1000€ à l’entreprise pour importer le meuble fini en France.

Produire un meuble en France coûtera donc : 30+20+(45/60)*21 = 50+15,75 = 65,75€

Produire un meuble en Thaïlande coûtera : 28+10+(90/60)*4+(1000/40) = 28+10+6+25 = 69,00€

Délocaliser ici ne fait pas faire d’énormes économies malgré des salaires plus de 5 fois inférieurs en raison de frais d’expédition prohibitif. Et cela peut poser des problèmes : délais de livraison, logistique, espionnage industriel… Mieux vaut maintenir la production en France ou dans un pays proche…

En Hongrie par exemple, la main d’œuvre revient à 9€ de l’heure. 50 minutes de main d’œuvre sont nécessaires ainsi que 15€ de capital. Le bois coûte lui 16€ en raison des forêts d’Europe de l’Est inondant le marché de bois bon-marché. Enfin, les frais de transport par camion s’élèvent à 16€ par meuble.

Produire un meuble en Hongrie reviendra à : 16€ (bois) + 15€ (capital) + (50/60)*9€ (main d’œuvre) + 18€ (transport) = 16+15+10,8+16 = 57,8€

Le meuble Hongrois lui sera intéressant à fabriquer car revenant près de 15% moins cher qu’en France…

Etude de cas (fictif) : un jouet

La fabrication d’un téléphone musical pour enfant nécessite 1€ de matière plastique et 1€ de produits électroniques

En France, cela nécessite 20 minutes de travail (21€ de l’heure) + 5€ de capital. En Chine, cela nécessite 75 minutes de travail (1€ de l’heure) + 1€ de capital (très peu de capital dans les usines de jouets en Chine). Un containeur coûtant 1000€ peut transporter jusque 800 jouets.

En France, le coût de production du jouet est de : 2€ (matières premières) + (20/60)*21+5 = 14€

En Chine, le coût est de : 2€ (matières premières) + (75/60)*1 + 1€ + (1000/800) = 2+1,25+1+1,25 = 5,5€

Ici, la différence de prix est telle qu’un produit Français ne serait pas compétitif. En effet, en admettant que la marge de l’industriel soit de 20%, et la marge du distributeur soit de 50%, plus la TVA, le jouet « Made in France » sera vendu 41,86€ en magasin contre… 16,44€ pour le jouet Chinois…

La délocalisation n’est pas propre aux pays les plus riches :

Ainsi, des entreprises Chinoises reviennent à délocaliser au Vietnam car la main d’œuvre y est 5 fois moins chère que dans les environs de Canton… Les entreprises Mexicaines délocalisent en Chine car la main d’œuvre revient 4 à 5 fois moins cher qu’au Mexique…

Heureusement, tout ne peut pas être délocalisé : les produits lourds dont les frais de transports seraient prohibitifs, les produits à la mode devant arriver rapidement sur les marchés de consommation, les produits de haute-technologique pour ne pas avoir sa technologie volée. Le commerce de proximité, la santé, … Finalement, la délocalisation ne concerne qu’une faible partie de l’outil de production industriel…

Finalement, si des produits à faible valeur ajoutée ne peuvent qu’être fabriqués dans des pays pauvres (exemple : jouet, textile…) lorsqu’ils sont vendus à un prix dérisoire en France, d’autres produits sont plus facilement délocalisable.