En savoir plus sur la bourse

Définition bourse

Qu'est ce que la Bourse ? Chacun a sa vision personnelle, selon ses convictions personnelles : certains parleront de suppôt du capitalisme quand d’autres penseront la bourse comme une opportunité et un moteur économique. S’il existe autant de points de vue qu’il n’existe de personnes, le but de l’article sera de comprendre ce qu’est la bourse et les marchés financiers en général ; et quels sont les mécanismes qui régissent la bourse.

La bourse, un lieu d'échange

La Bourse est avant tout un lieu d'échange, où vendeurs et acheteurs achètent et vendent quasiment tous les biens peuvent qui peuvent être échangés, à savoir des denrées alimentaires (maïs…), des titres financiers (actions, obligations...), des devises (dollar, euro... voir aussi l’article Forex), et même des taux d'intérêts ! Il existe de nombreuses bourses, et les plus grandes d’entre elles sont situées dans les grandes villes des pays les plus développés : New York, Paris, Francfort, Milan, Tôkyô… Les bourses des pays émergents prennent de l’ampleur avec le temps : bourses de Bangkok, Mexico, Singapour, Shanghai… voir aussi Principales places boursières dans le monde .

Le rôle de la Bourse

Le rôle premier de la bourse est de permettre aux entreprises de se financer. Elles permettent également d’assurer la liquidité des marchés en centralisant dans un même marché acheteurs et vendeurs d’un bien donné. Concrètement, supposons une société qui recherche des financements afin de poursuivre sa croissance Elle aura la possibilité entre deux financements possibles : l'endettement (emprunt d’argent) ou l'augmentation de capital, à savoir que l’argent de l’emprunt augmentera les actifs de l’entreprise donc sa valeur.

L'endettement est le moyen le plus utilisé par l'Etat afin de gérer ses déficits budgétaires. Mais prêter à un Etat est en général beaucoup moins risqué qu’à une entreprise car l’Etat peut toujours créer de l’inflation ou lever de nouveaux impôts pour financer sa dette. Pas l’entreprise. Autre problème de l’entreprise : il est difficile pour une entreprise de trouver beaucoup d’argent. Or, construire une centrale nucléaire par exemple, racheter un autre groupe peut se chiffrer en milliard, voire dizaine de milliards d’euros. Quelle banque accepterait de prendre un tel risque ? De nombreuses entreprises se tournent donc vers l’augmentation de capital pour trouver des financements.

La société a alors le choix entre chercher elle-même de nouveaux actionnaires, mais c’est une tâche longue, coûteuse et au final difficile voire impossible lorsque les sommes en jeu sont très (trop) élevées. L'entreprise pourra aussi s'introduire en bourse et lever des fonds auprès d'un potentiel d'actionnaires beaucoup plus large en divisant le montant de l’augmentation de capital en un grand nombre d’actions . En contrepartie de leur investissements, les investisseurs (nommés actionnaires) possèderont des actions, c’est à dire des parts de l’entreprise, qui donneront la possibilité de toucher des dividendes, c’est à dire une part des bénéfices de l’entreprise.