Définition de l'inflation

L’inflation est la variation du coût d’un même bien entre deux moments donnés distincts. Ainsi, si le prix du blé varie entre 300€ la tonne en 2008 et 450€ en 2009, l’inflation sera de (450/300)-1 = 0,5 = 50%. Si le prix du blé passe ensuite à 360€ en 2010, l’inflation sera de 360/450 – 1 = -20%. Si l’inflation est négative, on parle de déflation. C’est ainsi la situation du Japon durant les années 1990 où, en raison d’une violente crise économique, les prix ont diminué de 1 à 2% par an durant une dizaine d’années…

Comment on calcule l'inflation?

Le calcul est le suivant (Nouveau Prix/Ancien Prix)^(1/Nombre de périodes de références) – 1

Pour reprendre l’exemple précédent, si le prix varie entre 300€ en 2008 et 450€ en 2009, l’inflation annuelle est de (450/300)^(1/1)-1=50%, l’inflation mensuelle elle est de (450/300)^(1/12)-1 = 3,44% environ. Si le prix passe de 360€ à 500€ entre 2010 et 2013, l’inflation sera de (500/360)^(1/3)-1 = 11,57% par an environ.

Inflation du coût de la vie

Pour connaître la variation du coût de la vie, un panel de différents produits (logement, nourriture, voiture, avion, micro-informatique, santé…) est prise en compte pour modéliser le comportement moyen d’achat, et ainsi connaitre l’inflation moyenne. Bien évidemment, chaque situation, que vous soyez locataires, propriétaire, jeune ou moins jeune, riche ou moins riche influera sur votre consommation et sur l’inflation que vous ressentez au quotidien, ce qui explique pourquoi on a souvent l’impression que la vie augmente plus que les statistiques INSEE. Quand de nombreux biens chers diminuent leur prix, les achats au quotidien – alimentation… - eux, flambent…

Et si le produit change ???

Toute la difficulté est de calculer l’inflation dans un monde qui bouge. Un PC de 4 Ghz vendu 500€ est il au même prix qu’un PC de 2 Ghz vendu 500€ il y a deux ans ? Ou le prix a diminué de moitié (vu qu’on a deux fois mieux pour le même prix ?). Toute la difficulté lorsqu’on détermine l’inflation est de choisir les bons outils de référence…

D’où elle vient ?

L’inflation signifie que les prix montent. Pour que les prix montent, il faut que la demande soit supérieur à l’offre. Par exemple, l’offre de pétrole étant fondamentalement amenée à diminuer, et la demande à augmenter ou à diminuer moins vite que l’offre, le prix du pétrole est fondamentalement amené à augmenter. Et donc tous les produits industriels, touchant de près ou de loin au pétrole. Mais si un produit est trop courant – du riz lors d’une récolte exceptionnelle de riz par exemple– les prix peuvent aussi effondrer…

L’inflation, c’est bien ?

L’inflation, dans des proportions raisonnable, est quelque chose de plutôt bien, car elle permet notamment de faire diminuer le poids des dettes et de limiter l’émergence de rentiers. En outre, cela pousse les gens à consommer avant que les prix montent, et cela pousse à l’investissement : en effet, un prix qui monte facilite l’achat d’une maison, d’une machine… En outre, l’Etat est gagnant. Si au lieu d’avoir 2% d’inflation ces 10 dernières années, l’inflation était à 0%, la valeur de la dette, en euros constants, serait 1,02^10 -1 = 22% plus élevées. Avec une dette actuelle de 1 400 milliards d’euros, l’inflation a fait gagner plus de 300 milliards d’euros à l’Etat en 10 ans, soit 1500€ par ménage et par an.

Dans ce cas, faut il une très grande inflation ? Non. En effet, trop d’inflation appauvrit les gens si les salaires ne suivent pas. Pire. Imaginons que les prix soient multipliés par 10. Le SMIC serait à 12 000€ mais la baguette de pain à 9€ (au lieu de 1 200€ et 0,90€ respectivement). Cela changerait rien me direz vous ? Si car les prix des produits américains ou chinois n’auraient pas bougé. Avec nos produits devenus hors de prix et les leur devenu presque donnés, on exporterait plus et on ne ferait plus qu’importer, ruinant dans un premier temps toutes les entreprises exportatrices, puis l’ensemble de l’économie car on ne produirait plus rien sur notre territoire.

Dans le cas inverse, si on est dans le cas de la déflation (baisse des prix), les consommateurs attendront avant d’acheter pour acheter moins cher. Moins de consommation = moins d’emploi = moins de consommation mais aussi plus d’aide de l’Etat, donc un endettement de l’Etat. Et avec la déflation, la dette au lieu de s’atténuer grâce à l’inflation, s’envole de plus en plus, menant l’Etat à la faillite tout comme le pays.

Conclusion

L’inflation, on le voit, touche tout le monde : du ménage soucieux du pouvoir d’achat à l’industriel, en passant par les pays entiers. En effet, trop d’inflation ou de désinflation et c’est la ruine assurée… D’où de nombreux contrôles pour que l’inflation demeure maitrisée…