Bourse

Introduction

La bourse est à l’origine un endroit où les entreprises peuvent venir pour lever des capitaux en échange d’actions.

Une entreprise peut décider d’être cotée si c’est la première fois. Ainsi, une entreprise émettant 10 millions d’actions, si chacune vaut 60€ vaudra 600 millions d’euros de capitalisation boursière. Elle peut aussi lever des capitaux (augmenter le nombre d’actions) pour récupérer de l’argent. C’est ce qu’on appelle une augmentation de capital. En échange de l’argent versé, l’actionnaire reçoit une action, c'est-à-dire une partie de l’entreprise, et pourra toucher, une fois par an, un dividende (une partie des bénéfices de l’entreprise)

Bourse, Palais Brongniart, Paris
Bourse de Paris, Palais Brogniart

Intérêt de la bourse

La bourse est très utile lorsque l’entreprise souhaite investir dans un projet d’avenir mais n’en a pas les moyens financiers, tout comme pour des investissements hors-norme.

Prenons un exemple. Le barrage des 3 Gorges en Chine a coûte plus de 30 milliards d’euros à fabriquer. Aucune entreprise ne peut dépenser autant dans un seul édifice. Ici, c’est l’Etat qui a joué le rôle d’investisseurs. Mais l’affaire aurait aussi pu être menée par la levée de capitaux. Ainsi, le tunnel sous la manche a été exclusivement financé par la levée des capitaux (ce qui pose aujourd’hui des problèmes en raison de la débâcle financière…)

Controverses

La Bourse servait à la base aux entreprises à lever des capitaux. Or, on constate qu’aujourd’hui, les dividendes versés aux actionnaires (40 milliards d’euros en 2008 en France) sont bien supérieurs aux sommes investies par les actionnaires. En clair, les entreprises sont tenues, quel qu’en soit le prix, a dégager du bénéfice pour les actionnaires. Si la rémunération de l’actionnaire est en soit tout à fait légitime (l’actionnaire prend un risque en investissant, comme on le voit avec Euro Tunnel, il s’attend donc à être rémunéré), la dérive néolibérale montre les failles de la finance actuelle et menace les entreprises actuelles de sous-investissement.

Performance de la bourse

La bourse et notamment les plus grosses entreprises montent globalement. Le CAC 40 valait 1000 en 1987, plus de 6000 en 2008 et encore 3 800 fin 2009. Cela signifie qu’avec 1000€ investi sur un produit lié au CAC40, vous en auriez eu 6000€ en 2008 et 3800€ en 2009. Soit un retour sur investissement de :

- 8,9% en 2008 (6000/1000^(1/21))
- 6,5% en 2009 (3800/1000^(1/22))

Soit un rythme bien plus élevé qu’un placement dans un livret épargne standard, et bien supérieur à l’inflation. Et en plus, vous toucherez des dividendes entre temps.

Certains financiers ont montré que sur le (très) long terme, la bourse rapporte 9% par an… une fois l’inflation déduite… Parfois beaucoup plus (le prix de Vallourec a été multiplié par plus de 10 en quelques années) parfois beaucoup moins (EuroTunnel…)

Anecdote

Lors de l’entrée en bourse de Microsoft dans les années 1980, le prix des actions s’est envolé. Or, les deux créateurs, Bill Gates et Paul Allen possédant une large partie de l’entreprise, ils sont donc devenus milliardaires du jour au lendemain…

Plus de 20 ans plus tard, Bill Gates (ayant fait fortune grâce à son entreprise et à ses actions) et un de ses amis Warren Buffet, un investisseur de renommée mondiale ayant fait fortune en investissant au travers de la bourse dans différentes entreprises (dont Coca Cola) ont décidé de léguer leur fortune à la fondation Gates. Cette fondation touchera accrochez vous bien… plus de 80 milliards de dollars avec 2 donateurs. La fondation Gates dispose de plus de moyens que l’organisation mondiale de la santé (OMS)… L’argent lié à la bourse n’est donc pas mauvais comme certains le disent, tout dépend ce que l’on en fait…

Source de l'image: Wikipedia