Le prêt personnel, où comment augmenter sa capacité d’achat en faisant un pari sur l’avenir ?

 

Le prêt personnel donne les moyens d’acheter tout de suite, avec de l’argent que l’on n’a pas encore gagné. Ponctuellement, cela peut aider à démarrer l’aménagement de son logement par exemple, mais comme pour une entreprise ou un état, il y a du bon et du mauvais crédit.

Le crédit qui sert aux dépenses journalières du ménage, crée une dépendance, il faut éviter le plus possible ce genre de crédit.

les consommateurs sont mieux protégés depuis la récente loi Hamon, elle a augmenté le temps de rétractation à 14 jours et elle permet de faire jouer la concurence sur les assurances du prêt.

Si le gain d’argent futur est sûr, comme un salaire, une vente immobilière, une vente de voiture…, alors le prêt n’aura pas beaucoup de risque, mais si ce prêt personnel a pour but de remplacer de l’électroménager ou une voiture et que la possibilité de mettre de l’argent de côté est déjà difficile, alors le prêt aura un risque.

 

 

Un prêt personnel est souvent utilisé pour prendre de l’avance, comme acheter une voiture avec de l’argent que l’on pourra mettre de côté pendant les prochaines années par exemple, mais il faut être sûr d’avoir les capacités de mettre cet argent de côté, car le nom remboursement des échéances augmentera les pénalités et le risque de surendettement.

Le crédit personnel est un emprunt d’une somme, à un taux effectif global et pour une période limité. Par exemple, on pourra trouver un emprunt de 10 000 euros avec un taux effectif global de 5% pour 5 ans.

Le TEG (taux effectif global) est le coût du crédit sur la somme restante mois après mois, sachant que ce sont les intérêts qui sont remboursés en premier. Ce taux se compose du taux du crédit, mais aussi des assurances et de frais.