Perte

Une perte est le résultat d’un flux de trésorerie négatif, c'est-à-dire quand plus d’argent sort qu’il ne rentre. C’est le contraire d’un Bénéfice. Une perte appauvrit l’entreprise, ce qui réduit sa trésorerie et l’amènera, tôt ou tard, à la faillite. En cas de perte, il faudra donc augmenter les rentrée d’argent et/ou diminuer les coûts

Exemple : Une entreprise de vente de chaussures vend chaque mois 150 paires à 50€ HT pièce. Ces chaussures coûtent en moyenne 25€/paire. En outre, l’entreprise doit payer un vendeur qui coûte 2000€/mois avec les charges pendant que le patron s’occupe de tout le reste : logistique, comptabilité, campagne de pub, rangement….. En outre, le loyer et les charges diverses reviennent à 2 300€/mois. Alors le résultat sera de :

150*50€ (ventes) – 150*25€ (prix des chaussures vendues) – 2000€ (coût salarial) – 2 300€ (autres coûts) = 7500€ - 8 050€ = - 550€ ou 550€ de perte.

Chaque mois, le magasin perd 550€, l’entreprise n’est pas durable. Le responsable peut donc envisager par exemple d’augmenter son prix : l’entreprise, à ventes égales, sera bénéficiaire dès 54€ HT la paire, mais cela peut faire diminuer les ventes. L’entreprise pourra diminuer son prix, si l’excès de vente permet malgré la baisse de prix de faire des bénéfices. L’entreprise peut également renégocier, par exemple à 20€ le prix d’achat des chaussures, ou investir en publicité pour augmenter ses ventes.

Article connexe : Benefice