Définition Turnover

Le turnover, à ne pas confondre avec le terme anglais turnover qui désigne le chiffre d’affaires, désigne en français le taux de rotation d’une entreprise. Le turnover est exprimé sous forme d’un pourcentage, sur une période généralement annuelle.

Etude de cas 1

Une entreprise de télémarketing dispose de 400 télé-conseillers en début de 2010. Sur ces 400 télé-conseillers, 240 démissionnent. Le turnover est donc de 240/400 = 60% sur l’année.

Etude de cas 2

Un employé standard dans une entreprise nommé alpha inc reste 10 ans dans l’entreprise. Tous les ans, statistiquement, 1 employé sur 10 partira, ce qui signifie un turnover de 1/10 = 10% par an.

Conséquences du turnover

Le turnover dépend fortement du secteur de l’entreprise. Dans les fast-foods, le BTP… le turnover est structurellement élevé. Un turnover trop élevé est néfaste pour l’entreprise car elle implique des frais de recrutement (paie d’agences pour l’emploi, de recruteurs, temps de formation), la formation de nouveaux venus… Sans compter qu’un renouvellement des troupes nuit à la motivation (entendre productivité) des troupes et nuit à l’esprit de groupe.

Des actions pour le bien-être des salariés (travail collaboratif, primes, respect des salariés…) permet de faire diminuer le turnover. Si un salarié est bien quelque part, pourquoi irait-il voir ailleurs ? Ainsi certaines entreprises ont un turnover de 5% : les salariés restent ainsi chez elles 20 ans en moyenne… ce qui est énorme !